Collectif de Soutien à Saïd Akrim Délégué syndical central CGT de Sanofi chimie

 

Collectif de Soutien

Collectif de Soutien à Saïd Akrim Délégué syndical central CGT de Sanofi chimie

Signez et faites signez cette pétitions, à partager.

https://www.change.org/p/grimbuhler-guy-sanofi-holding-pharma-piste-sanctionne-et-pers%C3%A9cute
Sanofi holding pharma, piste, sanctionne, persécute …
En point de mire, la Cgt et ses élus ….
Cette multinationale du médicament entrave l’action d’élus du personnel, sur plusieurs sites, dans toutes les activités du groupe….
Notamment, elle s’acharne sur Saïd Akrim, Délégué syndical central CGT de Sanofi chimie. Elle le sanctionne pour la 3ème fois en 6 mois.
En mai, un avertissement, en juin, mise à pied 2 jours, en août, mise à pied, 15 jours.
La dernière sanction, adressée en août 2017, en pleine période de congés des salariés, a pour motif : l’ « insubordination », suite à un mail adressé à la direction du site de Vitry, avec copie aux salariés où Saïd contestait une note de service visant à culpabiliser le personnel suite à un audit interne.
Communiquer un avis syndical, deviendrait de l’« Insubordination » ?
Sanofi, entreprise de l’industrie des médicaments, bien commun, veut faire taire pour poursuivre une stratégie, qui a détruit et détruit un potentiel de production et de recherches, utile à tous, nourrit les injustices, supprime et fragilise les emplois, accapare les fruits issus du travail de tous.
Ce que Sanofi n’accepte pas de Saïd, c’est en réalité son refus de soumission, son refus d’allégeance, sa détermination à défendre les droits de tous, son droit de contester les choix de la direction générale, d’une direction de site ou d’activité, son obstination à n’avoir qu’une seule préoccupation la défense des intérêts collectifs,
Ce que Sanofi redoute,
ce sont toutes celles et tous ceux qui relèvent la tête, qui luttent pour le maintien d’activités utiles et nécessaires à la santé, pour les conditions de travail, l’emploi et l’avenir des sites.
ce sont des élus, des militants, qui avec responsabilité, défendent chaque jour courageusement, des valeurs nobles, des acquis, la reconnaissance du travail, le respect de chacun, la justice.
Ce que Sanofi veut de Saïd et des élus du personnel, c’est obéissance, servilité, afin de mener tranquillement une stratégie permettant de maintenir les profits monstrueux des gros actionnaires, les rémunérations et privilèges phénoménaux des dirigeants stipendiés.
La sanction de Saïd dont nous demandons le retrait immédiat est un nouvel acte pour museler toute remise en cause de cette stratégie mortifère.
Aujourd’hui, le patronat, Medef – Leem, se sentent pousser des ailes … Après la loi El Khomry, arrive la nouvelle loi travail entièrement au service des actionnaires et du grand capital. Sanofi s’appuie sur cet environnement favorable pour agir sans retenue contre le monde du travail.
La Cgt, les militants comme Saïd sont des entraves à la mise en place de ces attaques.
Les salariés, tous ceux qui veulent se faire entendre, les femmes et hommes qui aspirent à plus de justice, sont, en étant rassemblés, une force pour que les répressions, les sanctions dont sont victimes les militants sur tous les sites du groupe soient retirées, les droits de tous respectés.
NOUS avons décidé de diffuser LARGEMENT CETTE INFORMATION dans la presse et dans nos réseaux.
SANOFI est condamnable pour ses actes antisociaux et doit être condamnée.
Saïd, tous les élus, dans l’intérêt collectif, doivent pouvoir remplir sereinement leur mandat,
sans menace, sans sanction.
Les libertés syndicales, les conquêtes sociales sont indissolubles !
A Sanofi comme dans toutes les entreprises, le règne des seigneurs doit cesser.

Cette pétition sera remise à:

  • Grimbuhler Guy

Moustaki et Cali : Sans la nommer

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus